Le Petit Brocoli Illustré

La foccaccia comme en Toscane : aux raisins

Le weekend dernier, en faisant mes petites emplettes au marché communal, j’ai découvert un type de raison que je ne connaissais pas, mais alora pas du tout: l’uva fragola (littéralement, raison fraise). Après l’avoir goutée (saveur délicate de fraise dans une pulpe presque visqueuse et une peau légèrement acidulée) je me suis empressée d’en acheter, bien que ne sachant pas trop ce que j’allais bien pouvoir faire de ce raison aromatique.
Puis un peu de recherche et un ami passionné de vin m’ont appris que c’est de ce raison que l’on produit le fragolino (je devrais dire l’infame fragolino car celui qu’on trouve dans le commerce est une espèce de cocacola à base de piquette mousseuse aromatisée genre fraises tagada), et en effet autour de ce vin circulent pas mal de légendes, en partie vraies: il existe bien un vin à base d’uva fragola mais celui-ci ne peut etre commercialisé et qui le produit est gentiment prié de le boire entre amis ou de l’offrir (tout ça parce que la loi interdit la commercialisation de vins obtenus à base d’autre chose que de vinis vinifera, bref). Le vrai -et parait-il - très bon fragolino je crois bien que je ne le boirai jamais, d’ailleurs - info ou intox - j’ai aussi trouvé une source qui prétend que c’est du meme raison dont on produit, en France, le cassis… (ca alors!!!). En attendant je vous y ai préparé une belle foccaccia sucrée comme on les aime en Toscane.

farine 500g
sachet de levure sèche pour pain 1
eau tiède 300ml
huile d’olive 2 càs
sel 1 càc
raison 500g
sucre semoule

Travailler la farine, la levure, le sel, l’huile d’olive et l’eau, pétrir pendant une dizaine minutes et laisser lever à couvert pendant une heure. Entretemps, laver le raison, le couper à moitié et éliminer les grains. Lorsque la pate sera levée, ajouter deux tiers du raisin dans la pate, pétrir à nouveau, aplatir la pate sur une plaque de four et laisser lever à nouveau pendant une quarantaine de minutes. Distribuer le reste du raisin sur la foccaccia en appuyant un peu, finir avec un filet d’huile d’olive, saupoudrer de sucre et enfourner à 200° pendant une bonne demie-heure jusqu’à ce que la foccaccia soit bien dorée.

12 Responses to “La foccaccia comme en Toscane : aux raisins”

  1. Audrey Says:

    plein de belles couleurs!

  2. mamina Says:

    J’en ai publié une il y aquelques jours et c’est vrai que ça fait partie des délices de l’automne en Toscane. Je m’en suis donné à coeur joie lorsque j’y étais à la fin du mois dernier.

  3. mamina Says:

    Ma foccacia était là:
    http://maminaclaude.canalblog.com/archives/2006/09/18/index.html, j’ai oublié de te le dire!!!

  4. Lorette Says:

    En voilà une bonne id de saison : je vais la tenter !

  5. jojo Says:

    Euh, le truc du cassis j’y crois pas vraiment, hein! Ils ont dû confondre, vu que la uva fragola a des petits grains…
    J’aime beaucoup ce raisin, que j’ai moi aussi découvert en Italie.

  6. avital Says:

    et moi je désespère d’en trouver de ce raisin pour faire enfin la fameuse schiacciata all’uva de mamina!!!!

  7. Papilles et Pupilles Says:

    Elle est magnifique

  8. MarieT Says:

    J’adopte tout de suite !

  9. Sophie Says:

    miammmmmmmmmmmmm !

  10. Cécile Says:

    Jolie recette, je ne connaissais pas ce raisin. Est-ce que tu parles du Cassis de Bourgone ? (je pensais que c’était une liqueur élaborée à base de cassis)

  11. Fabienne Says:

    J’aime ce pain aux raisins … J’ai bien envie d’y planter mes dents dedans !

  12. vanessa Says:

    ma voisine m’a donné il y a qqs jours du raisin framboisé (c’est comme ça qu’on dit ici !) et je cherchais cette recette que j’avais vue dans un vieux côté sud, sans succès, et maintenant je vois la recette chez toi, mais je n’ai plus de raisin framboisé …bouh

Leave a Reply