Le Petit Brocoli Illustré

Gougères au Montasio

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais j’aime bien faire du pingpong culinaire france/italie. Bref, le méfait du jour: de belles gougères au fromage d’outre alpes (enfin vu de chez vous, vu de chez moi ça donne un beignet français au fromage de chez nous… :-) ). Tout ça nait évidemment de la nécéssité: le gruyère qu’on trouve en italie, quand on le trouve, est souvent bof, quant au comté…. le quoi?? Vous aurez compris, au quotidien, durdur de trouver de bons fromages français au pays du parmesan (au quotidien parce que pour les occasions spéciales, heureusement, à Rome il existe Le comptoir de France, une mine de confitures Ferber, foie gras et autres jaja de jau!). Et justement alors, pourquoi ne pas utiliser ce qu’on a chez soi? J’ai donc choisi le Montasio, un fromage d’alpage produit dans le friuli et le veneto, fruité avec, selon l’age, une petite pointe piquante. Au prochain tour je tente le parmesan ou le le pecorino toscan… je vous ferai savoir!

lait125ml
eau125ml
beurre100g
sel1/2 càs
sucre1 càc
farine 150g
oeufs4
oeuf1 + 1 càs de lait
montasio rapé 100g
poivre de cayenne 1 pointe
noix de muscat 1 pointe
paprika doux pour finir

Dans une petite casserole à feu doux, faire chauffer le lait, l’eau, le sel, le sucre et le beurre. Lorsque l’ensemble atteint l’ébullistion, étaindre. Verser la farine en pluie et mélanger à l’aide d’une ceuillère en bois. Remettre le tout sur le feu pendant une minute, pour faire sécher la pate. Transférer la pate dans un saladier et ajouter un à un les oeufs, en mélangeant énergiquement. Ajouter le fromage, la cayenne et le muscat et verser le tout dans un sac à douille. Dresser des petits tas sur une plaque à patisserie, passer une peu d’oeuf battu à l’aide d’un pinceau et finir avec une pincée de fromage. Enfourner à 200° et laisser cuire pendant 20 minutes. Laisser refroidir sur une grille et décorer d’un peu de paprika en poudre.

9 Responses to “Gougères au Montasio”

  1. peggy Says:

    coucou
    sympa tes petites gougères! tu parles d’un “comptoir de France”, je crois que je vois où c’est, mais je ne suis jamais entrée, n’est-ce pas un peu cher?
    le seul fromage qu’on trouve facilement en supermarché c’est le camembert, y compris à la Todis, j’ai trouvé un super camembert (bridel je crois) l’autre fois!
    ciaooooooooooo
    (je reviens le 20 à Roma!)

  2. Cenzina Says:

    Bonjour Peggy!! (ah cette fois faut pas qu’on se rate! ;-) Le comptoir de France se trouve au début de via Giulia, juste a coté du lungotevere (coté campo dei fiori). Plutot cher en effet, et ils n’ont évidemment que des produits haut de gamme au packaging luxueux, mais à part là le confit de canard et le magret fumé, ben, je vois vraiment pas. Coté fromages au métro on en trouve quelques uns pas mal du tout (mais il faut avoir la tessera et il faut y aller au fin fond de l’aurelia). a part ça, mes connaissences se lmitent plus ou moins aux petits chèvres président du GS :-) (c’est vrai que j’ai pes encore tenté le camembert du todis :-)

  3. ooishigal Says:

    oula la ça a l’air divin ces petites choses …
    Je vais aller faire un petit tour chez mon épicier Italien pour y dégotter du montasio.
    Ton plateau est très beau :)

  4. Elvira Says:

    J’avance la main et… j’en pique une! Allez, rien qu’une petite!

  5. Cécile Says:

    C’est une bonne idée, je serais intéressée de savoir ce que ça donne avec du parmesan…

  6. MarieT Says:

    J’en pique une aussi, ca a l’air trop bon !

  7. Fabienne Says:

    Elle est sublime ta recette, j’ai hâte de la tester !

  8. Tit' Says:

    Très chou tout ça ! :)
    Et les formages italiens !… Miam, miam !…

  9. la sieste Says:

    Bonne idée de tester les fromages italiens! Ah, fromage mon ami…

Leave a Reply